· 

Manger ses légumes, même en hiver

 

En hiver, on a tendance à moins manger de belles salades colorées. On passe rapidement au steak patate. Le coût et la disponibilité des légumes ne sont pas les mêmes dépendant de la saison. Il importe donc de connaître quels sont les légumes de saison et quoi en faire!

 

Crédit Photo www.hellogourmet.fr

Pourquoi manger des légumes?

 

Pour une multitude de raisons! Variété, équilibre, vitamines, minéraux, fibres, ils aident à conserver un bon état nutritionnel et à contrôler nos apports aux repas, jusqu'au transit intestinal. Voici quelques idées pour réussir à en conserver, même par temps froids.

 

 

1. Disponibilité des légumes

 

Quels sont les légumes d'hiver du Québec?

- carottes, choux, betteraves, champignons, oignons, panais, poireaux, rutabaga, céleri-rave, etc.

Ce sont des légumes auxquels nous avons facilement accès et qui sont disponibles à moindres coûts comparativement aux aliments qu'on retrouve en période estivale. Si vous voulez en connaître plus, vous pouvez visiter des sites comme celui des maraîchers du Québec.

 

2. Utiliser des alternatives

 

Les légumes frais sont les légumes majoritairement préférés, mais il y a moyen de se procurer ces aliments sous une autre forme, sans nécessairement nuire à la valeur nutritive. Par exemple, les légumes surgelés sont des légumes qui ont été fraîchement cueillis, nettoyés, préparés et directement envoyés au congélateur. Ils permettent justement de créer une certaine variété tout au long de l'année. Leur valeur nutritive sera toutefois meilleure s'ils sont cuits à la vapeur ou au four vs bouillis. Les vitamines peuvent par exemple se retrouvées dans l'eau et disparaître de notre assiette lorsque les légumes seront égouttés. Pour ce qui est des légumes en conserve, le traitement fait pour le cannage cause une certaine perte de valeur nutritive (30 à 50% tout dépendant du légume et du procédé), mais ils demeurent tout de même de bons choix. Ils sont abordables, disponibles à l'année et se conservent longtemps. Il sera toujours plus intéressant d'ajouter des légumes que de ne rien avoir dans l'assiette!

 

3. Faire des provisions

 

À l'automne, au moment des récoltes, une abondance de légumes arrive dans nos marchés. Le truc? Acheter de grandes quantités et les transformer en conserve pour les garder à l'année. On pense ici aux cornichons, aux betteraves, aux compotes, etc. Des livres de recette, des grands-mères et des sites internet i.e. Coup de Pouce vous sauront très utiles pour maximiser votre production i.e.

http://www.coupdepouce.com/img/photos/biz/cdp/Conserves-410.jpg

 

4. Courir les spéciaux

 

Suivre les circulaires d'épicerie ajoute variété et économies dans notre assiette. Regardez chaque semaine les légumes en spécial et élaborez vos menus en fonction des choix. Vous trouverez nouveauté et saveur, un repas à la fois.

 

5. Réutiliser les retailles

 

Une fois les légumes coupés, on peut facilement réutiliser les épluchures dans nos recettes de mijoteuse, pour faire des potages et même pour des sautés. On peut aussi parler féculent et cuire au four les pelures de pomme de terre préalablement nettoyées pour en faire de délicieuses frites/croustilles maison. L'imagination est la limite.

 

Pour ceux qui auraient besoin d'inspiration, tout bon site de recette comme Ricardo et compagnie peuvent vous fournir de succulentes idées pour ajouter de la couleur dans vos assiettes. Penser aux mijotés, aux potages et autres plats réconfortants des moments froids.

 

Bref, ce n'est pas parce qu'il fait tout blanc dehors que nos assiettes ne peuvent pas être colorées!

Bon apétit!

 

Cassandre Robitaille

Nutritionniste-Diététiste

 

 

 

Références:

http://www.nospetitsmangeurs.org/les-fruits-et-legumes-surgeles-et-en-conserve-un-bon-compromis/

http://www.ajmquebec.com/

http://www.coupdepouce.com/vive-les-conserves/a/52339

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0